Malgré sa commercialisation depuis plus de 10 ans, nous remarquons que les fonctionnalités et les différentes versions de la variante Serveur d’Adobe InDesign restent difficiles à comprendre par le marché. (Lire la suite…)

Adobe InDesign est un logiciel de mise en page professionnel devenu en quelques années, leader sur le marché. Il est principalement utilisé par les créatifs pour créer tout type de documents, généralement visuellement attractifs, tout en respectant les normes liées au monde de l’impression.

InDesign permet par exemple de créer :

  • Des cartes de vœux,
  • Des brochures
  • Des catalogues produits
  • Ainsi que des livres, magazines, manuels d’instructions, etc.

Les dernières évolutions réalisées par Adobe ont positionné ce logiciel pour créer des publications pour tablettes et smartphone dans la suite Adobe Digital Publishing Suite (DPS).

Une version Serveur d’InDesign a été créée en 2005 ; il s’agit finalement d’un InDesign Desktop auquel on aurait enlevé l’interface utilisateur, mais avec une architecture adaptée à une utilisation en mode serveur sous la forme d’un service qui intègre les fonctions d’InDesign dans un flux de production pour automatiser certains traitements.

InDesign Serveur : à quoi ça sert ?

Pour donner une idée, InDesign Serveur répond à des questions telles que :

  • Hey, InDesign Serveur, voici ce gabarit InDesign et ce fichier XML. Fusionne-les et envoie-moi le résultat en tant que fichier PDF prêt pour impression.
  • Hey InDesign Serveur. Crée un nouveau document, importe ces feuilles de style, importe toutes les images de ce dossier, chaque image sur une nouvelle page, applique le style « image » à chaque image et insère une légende avec les données de droits d’auteur dans le coin de bas à droite de chaque image. Ensuite, exporte chaque page en tant que fichier PDF dont le nom correspond au nom de chaque image placée dans la page.

Grâce à InDesign Serveur, on peut automatiser les tâches répétitives, généralement sans valeur ajoutée, et donc industrialiser les processus créatifs afin de produire davantage, plus rapidement et avec moins d’erreurs.

InDesign Serveur, intégré dans un flux de production global, est utilisé pour mettre en place des solutions de publication :

a) Automates : génération de pdf, mise en page automatique en mode batch, sans besoin d’interaction avec un utilisateur (génération automatique de catalogues produits, livres, magazines,etc) ;

b) Web2print : personnalisation des documents à l’aide d’une interface web (brochures et collatéral marketing, rapports, création interactive des catalogues print, PLV) ;

c) Système éditorial : construction de publications complexes basées sur des processus plus ou moins créatifs. 

Pour comprendre la licence d’utilisation du logiciel

  • Mono-Instances vs Multi-Instances :
    La version mono-instance de l’outil permet le traitement d’une seule commande à la fois, les requêtes étant stockées dans une file d’attente ; pour un usage plus lourd nécessitant le traitement simultané de plusieurs commandes, Adobe met à disposition une version multi-instances.   
  • Premium vs Limited
    Pour les entreprises souhaitant produire des solutions de publication soumises à un usage strictement interne, c’est-à-dire à l’intérieur du firewall de l’entreprise, Adobe commercialise une version limitée du logiciel.
    Dans le cas où le logiciel est utilisé pour la création de solutions de publication tournées vers l’extérieur de l’entreprise accessibles à des filiales ou des clients et/ou proposées sous la forme de services, il faut souscrire à la version premium.