Depuis quelques années, nous avons le plaisir de travailler pour un grand groupe international, un des leaders de la fabrication de produits grand public, notamment de téléviseurs.

Il est intéressant de découvrir à quel point un appareil de ce type est complexe et comment le marketing produit doit adapter sa communication. En effet, entre le temps où le constructeur décide de lancer un modèle et le moment où l’appareil arrive en magasin, six à sept mois se seront écoulés au cours desquels beaucoup de changements sont effectués.

Par exemple, tel composant est remplacé par tel autre et peut avoir un impact sur les caractéristiques finales de l’appareil. Si bien que le “line-up”, c’est à dire le fichier qui reprend l’ensemble des caractéristiques techniques est mis à jour de façon hebdomadaire dans les premiers temps, puis de façon plus espacée en fin de production.

Les responsables du marketing produit doivent constamment mettre à jour les documents d’aide à la vente destinés au réseau de distributeurs du constructeur. L’objectif est de mettre les vendeurs en capacité de répondre aux questions des clients et de les conseiller.

Voici en quelques mots, comment Simple Workspace leur vient en aide.

Centraliser les informations

La première étape consiste à centraliser l’information en important la liste des modèles issue du line-up avec leurs caractéristiques techniques.
Une fois en place, la saisie du discours marketing peut commencer et faire l’objet d’un workflow de validation.

Les assets sont automatiquement associés aux modèles à l’aide de la convention de nommage mise en place.

À tout moment, la prévisualisation de la fiche produit générée par InDesign aide le rédacteur dans son travail. Cela lui permet de valider que telle caractéristique déclenche bien l’affichage de tel pictogramme et du texte associé.

Les fiches produits validées sont alors mises à la disposition des traducteurs dans les différentes Business Units.

Quelques exemples de fiches produits :

 

Collaborer sur la traduction et la localisation

L’entreprise évoluant sur un marché international, les utilisateurs répartis dans les entités européennes sont amenés à collaborer pour localiser les fiches produits selon les pays adressés. La mise à disposition des fiches est gérée par le workflow pour limiter les échanges par email.

L’écran de saisie est ainsi adapté pour permettre de rapidement procéder à la traduction du contenu.

Pour gagner du temps et diminuer les erreurs, les utilisateurs peuvent sauvegarder une traduction et la propager sur l’ensemble des fiches produits pour remplacer toutes les occurrences.

Certains éléments de la charte graphique peuvent également être gérés au niveau de langue (mention légale particulière, pictogramme spécifique au pays, etc.).

Le suivi s’effectue à l’aide des statuts associés aux produits en fonction des types d’action à effectuer. La traduction peut ainsi faire l’objet d’un cycle de validation indépendant.

Automatiser pour gagner du temps

Un des enjeux pour le responsable marketing produit, c’est de mettre à jour ces documents en un minimum de temps pour réduire le time-to-publish.

Pour cela, l’état d’une fiche produit est évalué à chaque mise à jour du fichier de line-up, qui comme nous l’avons précisé, est exécutée fréquemment, surtout en début de production.

Les statuts ainsi mis à jour seront très utiles pour identifier d’un coup d’œil :

  • Les nouveaux produits ;
  • Les produits supprimés ;
  • Les produits, dont une ou plusieurs caractéristiques ont changé ;
  • Les produits non modifiés.

L’objectif : permettre à l’utilisateur d’aller droit au but en focalisant son attention sur le travail à effectuer.

A noter que cela aide à limiter les coûts de traduction puisque seules les fiches modifiées seront transmises aux traducteurs.

Autre levier important de productivité : l’automatisation de la mise en page [1]. En effet, le changement de statut peut suffire à déclencher la génération de toutes les fiches produits au format PDF qui seront ensuite automatiquement envoyées dans le médiacenter ou dans une solution comme Adobe Experience Manager [2] pour être mises à la disposition du réseau de distributeurs. Intéressant lorsque l’on sait que près de 770 fiches donnent lieu à 8 000 générations par mois !

Après l’univers des téléviseurs, ce sont à présent les barres de sons, les machines à laver et les frigidaires du constructeur qui sont à présent gérés à l’aide de Simple Workspace !

 

Si vous aussi vous souhaitez automatiser la production de vos fiches produits multilingues, n’hésitez pas à nous contacter ; nous serons ravis d’échanger !

Richard Loubéjac,
Cofondateur de J2S

 

2- : Nous évoquerons prochainement la possibilité de récupérer les contenus de CMS comme AEM pour produire des revues et des magazines.