Chemin de fer

Une des pièces maîtresses de Simple Workspace est l’application Simple Brief, un chemin de fer créé pour gérer la production de documents au format InDesign.

Le chemin de fer est très utilisé dans le monde de la presse pour suivre l’avancement d’un magazine par exemple. Bien que des logiciels existent pour visualiser les pages sur écran, il est encore fréquent que les pages soient affichées physiquement au mur au fur et à mesure où elles sont produites.

Dans le cadre de Simple Workspace, le chemin de fer a plusieurs usages :

  • Production de publications : une organisation centralise l’ensemble des éléments nécessaires à la production d’un magazine, d’une réponse à appel d’offres, d’un catalogue produit… pour les partager avec toutes les parties prenantes. (cf. Finir à l’heure ) ;
  • Traduction et localisation : une agence peut proposer un document maître (master) qui sera décliné par différentes Business Units dans les langues des pays ciblés. (cf. [Traduction – localisation de documents créatifs ) ;
  • BAT en ligne : Un imprimeur ou un studio graphique l’utilise pour faire valider les pages par le client. (cf. L’excellente vidéo réalisée par l’Imprimerie Mordacq)

Dans tous les cas, Simple Brief affiche les pages des documents pour les présenter aux différents utilisateurs.

Vue logique vs support physique

Pour présenter le document dans l’interface web de Simple Brief de façon fluide et rapide pour l’utilisateur, la solution dématérialise le fichier InDesign : chaque page est montée dans InDesign puis exportée par InDesign Serveur au format PNG avant d’être renvoyée au navigateur.

 

 

Il est important de noter que ce que l’utilisateur voit dans l’interface est le reflet fidèle de ce qui se trouve dans le document InDesign.

Vous l’aurez compris : la page est l’unité de travail de base.
Cette façon de travailler apporte beaucoup de souplesse :

  • Tout d’abord, ce découpage permet de gérer de fortes paginations avec des performances élevées [1] ;
  • Si vous en avez le droit, vous pouvez déplacer la page 3 en page 15 par simple cliquer-glisser ;
  • Il est possible de travailler aussi bien sur une simple page, qu’à la double page (planche) voire même une sélection continue ou discontinue de pages [2]. Et les pages peuvent être attribuées à différents utilisateurs !

Déplacement d’une page dans le chemin de fer

Autre intérêt : pendant la phase de construction du document (placement des données dans les pages), les pages du document sont instantanément mises à jour lorsque le contenu est modifié dans la base de données. Lorsqu’un maquettiste souhaite travailler une page ou une sélection (continue ou discontinue) de pages à l’aide d’InDesign, un document, appelé “support” chez J2S, rematérialise les pages dans un fichier InDesign exploitable sur le poste local du maquettiste. Lorsque l’utilisateur renvoie ce support dans le chemin de fer, les prévisualisations des pages sont mises à jour pour l’ensemble des utilisateurs. À partir de là, ce sont les workflows qui pilotent le flux de mise à jour pour sécuriser le travail fait par le studio.

 

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

 

Si vous souhaitez découvrir par vous-même les possibilités de Simple Brief, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous serons ravis d’organiser une présentation avec vous.

Richard Loubéjac,
Cofondateur de J2S

1 – Les performances sont aussi liées au travail effectué sur nos briques technologiques et notamment J2S Dispatcher qui assure la continuité de service ainsi que la répartition de charge au niveau des instances d’InDesign Serveur. 

2 – Il faudra juste faire attention à sélectionner les pages qui contiennent du texte chaîné. Rassurez-vous une alerte est prévue en cas d’oubli.