En mars dernier, nous avions partagé dans cet article le projet de Studio (M) de l’Imprimerie Mordacq. Ce projet se décomposait en 3 phases :

  • La mise en place d’un service BAT en ligne ;
  • La transformation de données clients pour placer des produits dans InDesign ;
  • L’automatisation de la production de documents InDesign.

BAT en ligne

La première phase “mise en place d’un service BAT en ligne” a consisté à paramétrer la solution pour qu’elle reflète fidèlement ce que Studio (M) attendait d’un tel outil :

  • Préparation des dossiers destinés à être partagés avec les clients ;
  • Lancement des dossiers : invitation client ;
  • Relectures, annotations et validations des pages ;
  • Du côté de Studio (M) finalisation des pages et gérer les flux.

En s’appuyant sur la “dématérialisation InDesign” proposée par Simple Workspace :

  • Téléchargement d’un document Adobe InDesign ;
  • Dès lors partagé en tant que chemin de fer dans un browser ;
  • Avec (entre autres) ses outils d’annotation et validation de pages.

Cependant, le diable se cache dans les détails ! Embarquer chaque client dans l’outil a demandé à examiner chaque point de vue et régler finement l’outil pour :

  • que les workflows soient adaptés aux besoins ;
     inviter les clients à participer aux dossiers partagés de leur productions ;
  • que les droits des utilisateurs soient sécurisés et sécurisants ;
  • que les envois de mails automatisés soient clairs et pertinents ;
  • etc.

A l’issue de ce travail, Studio (M) a réalisé cette vidéo, et parce qu’une image vaut mille mots, je vous invite à la regarder !

 

 

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

 

Vous voulez en savoir plus, ou souhaitez une démonstration live ? Prenez contact avec nous : nous serons ravis d’échanger.

David Lantier
Business Developer