La presse gratuite d’annonces

S’il y a un domaine qui a été fortement impacté par l’arrivée du web, c’est bien celui des éditeurs de presse gratuite d’annonces. Le nombre de journaux gratuits d’annonces est passé de 623 en 2007 à 21 en 2016 [1] ! Les arrivées d’eBay suivi du Bon Coin ont eu des effets drastiques.

Pour la plupart des éditeurs, la multiplication des canaux de diffusion s’effectue à budget constant, ce qui met le Print fortement en concurrence avec les autres canaux malgré la valeur reconnue qu’il apporte aux annonceurs. L’édition d’un magazine imprimé, d’autant plus lorsqu’il est diffusé gratuitement, doit diminuer au maximum ses coûts de production pour continuer d’exister.

L’industrialisation de la production des magazines est un enjeu vital.

Automatiser pour accélérer le « time to publish »

Prenons exemple sur les magazines d’annonces immobilières [2].

La matière première d’un magazine d’annonces immobilières est fournie par les agences immobilières. Même si le magazine imprimé est une source de notoriété, les agences immobilères doivent veiller à ne pas publier des annonces de biens déjà vendus. Le monde de l’immobilier fait partie des domaines où le temps s’est raccourci, surtout dans les métropoles où le marché est tendu.
L’automatisation permet de réduire le « time to publish », c’est-à-dire le délai entre la décision de publier une annonce et l’impression du support.

Dans ce contexte, il est crucial de permettre à l’agence de choisir ses biens et visualiser son annonce telle qu’elle sera imprimée pour valider le plus rapidement possible et avec toute la sécurité nécessaire, le bon à tirer [3]. C’est ce que permet le logiciel métier de l’éditeur qui est directement connecté par API [4] pour bénéficier des capacités de responsive print [5] de Simple Workspace, une solution véritablement WYSIWYP (What You See Is What You Print) !

 

Faciliter le montage du magazine

La presse gratuite d’annonces tire ses revenus de la vente d’espace à des annonceurs. Avec une structure de publication minutieusement définie, certains emplacements sont davantage valorisés et doivent faire l’objet d’une attention particulière pour respecter le contrat avec les annonceurs.

La pagination de chaque parution dépend du nombre d’annonces et de publicités vendues, avec un ratio entre contenu éditorial et contenu publicitaire propre à chaque éditeur.

Dans notre exemple de production de magazine d’annonces immobilières, Simple Workspace est connecté au logiciel de commande de l’éditeur pour générer automatiquement le chemin de fer en réservant les emplacements des différents contenus selon les contraintes du magazine. Lorsque les « assets » sont finalisés et associés aux commandes, le chemin de fer se réactualise pour afficher les pages. Si besoin, le rédacteur en chef de chaque édition ajuste l’ordre des annonces dans le chemin de fer jusqu’au dernier moment.

A noter : en lien étroit avec InDesign, Simple Workspace peut facilement s’adapter à des besoins ponctuels de modifications de charge graphique, par exemple pour une édition « Spécial Noël ».

En conclusion

En se focalisant sur la production du support Print, J2S aide tous types d’éditeurs dans leur transformation digitale. Si vous aussi vous souhaitez revoir votre flux de production, contactez nous !
Nous serons ravis de vous accompagner.

 

Richard Loubéjac,
Cofondateur de J2S

 

[3] : Il s’agit d’une épreuve qui servira de référence pour valider le travail d’impression.

[4] : L’API (Application Programming Interface) permet d’interconnecter des systèmes pour leur permettre d’échanger des informations.