La relance par la communication

Selon Jean-Luc Chetrit, directeur général de l’Union des marques : « La relance se fera par la communication [1].

Pour générer rapidement du chiffre d’affaires, les annonceurs vont plus que jamais rivaliser pour attirer l’attention des consommateurs avec, pendant quelques mois encore sinon plus, une communication plus commerciale, promotionnelle qu’inspirationnelle.

Par ailleurs, les modes de consommation évoluent avec les nouvelles habitudes d’achat qui se sont mises en place et qui pourraient perdurer [2].

  • Les ventes en ligne explosent : +19% sur la totalité du premier trimestre et +100% au cours des 15 derniers jours de mars [3]. Les enseignes comme Lapeyre, Point.P, etc., s’organisent pour intensifier la pratique du clic & collect.
  • La distanciation physique requise par la situation actuelle transforme l’entrée des magasins avec un allongement des files d’attente.

Ces points de contacts physiques sont l’occasion d’engager la conversation à un moment où l’esprit du consommateur est plutôt disponible.

Monoprix a bien compris l’enjeu en proposant sa Gazette de la file d’attente tous les vendredis [4].

Le colis : un point de contact privilégié

Objet physique, le colis livré ou emporté est un moyen d’entrer en relation avec vos clients pour véhiculer des messages ciblés en toute conformité avec le Règlement Général sur la Protection des Données.

Les sociétés de vente à distance traditionnelles génèrent déjà des revenus additionnels en monétisant des asiles colis ou asilages [5] auprès de sociétés non concurrentes.

La période est propice pour exploiter davantage ce principe afin de valoriser vos propres offres auprès de vos clients !

L’enjeu majeur pour une personnalisation de contenu pertinente, c’est la connaissance de sa cible. Sans aller jusqu’à prédire les changements dans la vie des clients comme Target a pu le faire [6], vous pouvez personnaliser vos documents à partir des programmes de fidélisation, des historiques d’achat, des produits abandonnés dans les paniers de votre site marchant, etc.

Alors que le « contenu digital se consomme à travers l’écran qui devient un goulot d’étranglement engorgé de messages et d’applications qui se concurrencent [7], la communication imprimée devient un facteur de différentiation de plus en plus oublié.

Pour passer à l’action

Vous vous interrogez sur comment fabriquer vos supports ? Soyez rassurés : Simple Workspace, la plateforme collaborative éditée par J2S est là pour vous aider !

Accessible en SaaS, Simple Workspace démocratise la production des supports destinés au Print. Du catalogue traditionnel en mode créatif au 100% automatisé sans oublier le catalogue hyperpersonnalisé (cf. notre sucess story Smartalog ou comment augmenter le trafic en magasin), Simple Workspace simplifie les processus de publication. A l’instar de Lapeyre (cf. Industrialiser la production des étiquettes en magasin), donnez à vos points de vente le pouvoir de créer des fiches produits, flyers et des mini-catalogues basés leurs stocks tout en respectant la charte graphique de votre enseigne.

Pensez à augmenter vos documents pour les enrichir avec du contenu additionnel ! Selon vos besoins, proposez des recettes, des notices explicatives, des vidéos, etc. Pour faire le lien entre l’imprimé et le digital, Simple Workspace est nativement connecté à la solution de réalité augmentée d’Argo.

Et si vous glissiez une publication personnalisée dans vos colis pour enrichir l’expérience de vos clients ?

__________________

1. www.e-marketing.fr

2. www.lesclesdudigital.fr/les-consommateurs-ont-change-les-habitudes-achats-enperiode-de-crise

3. www.ecommercemag.fr/Thematique/retail-1220/Breves/boom-ventes-ligne-Fnac-Dartymais-baisse-global-348915.htm

4. entreprise.monoprix.fr/au-quotidien/nos-actualites/la-gazette-de-monoprix

5. Voir les définitions sur https://www.definitions-marketing.com/definition/asile-colis

6. How Companies Learn Your Secrets

7. « Catalogue as tool for reinforcing habits: Empirical evidence from a multichannel retailer », Tanya Mark et al., International Journal of Research in Marketing 36, 2019

Richard Loubéjac
Cofondateur de J2S