Livres imprimés et numériques dans l’enseignement

La lecture de livres numériques augmente [1] : plus d’un million de lecteurs en plus en 12 mois ce qui porte à plus d’un quart le nombre de français ayant déjà lu un livre numérique.

De leur côté, les étudiants continuent de marquer leur attachement au papier. Une étude de 2018 montrait que les étudiants qui utilisaient une tablette pour la lecture étaient minoritaires [2]. Il ne s’agit pas d’un rejet de la technologie ; les livres physiques peuvent être facilement annotés, placés les uns à côté des autres pour faciliter l’étude des différentes sources d’information : le changement d’habitude est difficile !

Le numérique a ses avantages notamment sur “l’engagement actif” nécessaire à l’apprentissage [3] : les exercices comme les quiz avec réponses immédiates peuvent aider l’étudiant comme l’enseignant.
Il ne s’agit plus d’opposer les deux supports, mais de considérer qu’ils se complètent l’un l’autre. Certains éditeurs du monde de l’éducation nous ont demandé d’assurer un continuum Print-Digital pour que les enseignants puissent amener les lecteurs au contenu concerné indépendamment du support utilisé.

Enjeux d’éditeurs

La transformation numérique est un enjeu majeur pour les éditeurs de livres dans l’éducation qui doivent concilier la nécessité de :

  • Générer du chiffre d’affaires, toujours majoritairement liés à la vente de livres imprimés ;
  • Faire évoluer l’offre pour répondre aux attentes croissantes de supports numériques ;
  • Maintenir les marges en optimisant les processus de production.

Digital first

J2S aide les éditeurs à mettre en place une approche “Digital first”, véritable solution multicanal qui consiste à générer les différents supports partir d’un même contenu numérique comme nous l’avons fait avec notre partenaire Gutenberg Technology pour des éditeurs tels que Cengage Learning, National Geographic Learning, CompTIA, etc.

La promesse du Digital First est de réduire de moitié le délai requis pour la publication imprimée et numérique d’un ouvrage sachant qu’avec un mode de production traditionnel qui s’occupe séquentiellement du print et du numérique, la publication d’un ouvrage prend environ 17 mois.

En ce qui concerne le Print, le levier principal pour optimiser la production consiste à automatiser le plus possible la mise en page du contenu de façon à permettre à l’éditeur, voire l’auteur, de visualiser le résultat de son travail sans solliciter l’atelier de composition. Ainsi, le travail de composition démarrera lorsque les contenus seront validés pour réduire au maximum les échanges de PDF envoyés par mail le plus souvent.

Livres illustrés et automatisation

Automatiser la mise en page de livres illustrés dans InDesign ? Impossible pensent encore souvent nos interlocuteurs avant que l’on en donne la preuve !

Comment notre solution est-elle en mesure de gérer les variations de mises en page complexes dans des documents longs ?

Tout part des méta-données : lorsque les contenus sont correctement formalisés dans le système de gestion de contenu (ce qui est aussi nécessaire pour produire des ebooks conformes avec la norme EPUB), auteurs et rédacteurs livrent, sans s’en rendre compte, les informations nécessaires qui nous permettront de déclencher la bonne mise en page des éléments qu’ils créent.

Interface de saisie de la solution MEF de notre partenaire Gutenberg Technology.

Selon la charte, c’est la présence, dans le flux de données, d’une catégorie de contenu qui déclenche le pilotage de la mise en page dans le document InDesign. Ainsi, le flux de texte principal peut être interrompu momentanément par un encadré constitué d’une image accompagnée de sa légende et du crédit (ex. Image block), ou encore la définition d’un terme créée lors de la saisie dans un système d’authoring comme MEF [4] sera positionnée à côté du terme défini, dans la marge du document InDesign généré.

La magie repose sur notre savoir-faire et notre technologie [5] qui s’expriment pour donner des résultats spectaculaires !

————————————————————————-

Si vous aussi, vous souhaitez automatiser la mise à page de vos contenus à partir votre système d’information, n’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis d’échanger !

Richard Loubéjac,
Cofondateur de J2S

1- : Syndicat National de l’Édition, Livres imprimés, numériques et audio, 11e baromètre sur les usages des livres numériques/audio, 2021.

2- : Florence Thiault, Pratiques de lecture sur tablettes numériques en contexte de formation supérieure, 2018.

3- : Stanislas Dehaene, les grands principes de l’apprentissage, 2012.

4- : MEF est la solution “d’Authoring” de notre partenaire Gutenberg Technology qui permet de saisir et éditer les contenus qui seront publiés.

5- : Les principes de génération automatique évoqués dans nos articles s’appliquent également dans le contexte du livre.