Il y a quelques mois un nouvel intégrateur a rejoint les rangs de l’équipe J2S. Au cours de cet entretien, vous allez faire la connaissance d’Hugues Dupont notre nouveau venu. Il nous parlera dans cette première partie de son arrivée en cette période particulière, sa formation aux solutions J2S à distance et ses expériences dans le domaine du publishing, un milieu qu’il connaît très bien.

Vous retrouverez les impressions d’Hugues sur la solution dans un nouveau numéro de Chez J2S.

En attendant, laissons Hugues nous en dire plus sur son arrivée.

Caroline Balavoine : Quand es-tu arrivé à J2S ? Et comment s’est passée ton arrivée en cette période inédite ?

Hugues Dupont : Je suis arrivé il y a 3 mois (en janvier), une période compliquée en raison des conditions sanitaires. Toute l’équipe J2S était en télétravail depuis le premier confinement de Mars. J’ai reçu le matériel chez moi, les formations à l’outil, la rencontre avec les membres de l’équipe, les réunions de projets, se sont faites à distance.

C.B. : Comment s’est passée ta formation, as-tu trouvé facile de te familiariser avec les outils à distance ?

H.D. : J’utilisais Microsoft Teams peu de temps avant, cela a été assez intuitif de passer sur Slack son prédécesseur. Une fois équipé pour l’échange j’étais prêt pour ma formation. Je me suis vite rendu compte que mes collègues formateurs étaient déjà habitués à former à distance, avec des clients situés aux quatre coins de la France (et au-delà).

Durant les formations Simple Workspace, je partageais mon écran avec mes collègues (formateurs) à savoir : Hugo, Éric et Lieven (lui aussi arrivé récemment chez J2S, cela pourra faire l’objet d’un autre entretien).

Les échanges étaient fluides lors du partage de dossiers, de fichiers, d’exercices, etc. tout cela effectué en live.

Ce qui me fait dire qu’avec les bons outils et les bonnes personnes, c’est beaucoup plus facile !

C.B. : En quoi consiste ton poste et quelles sont tes missions ?

H.D. : En tant qu’intégrateur, je suis missionné sur la réalisation de modules et de templates pour les clients. J’automatise la création des supports « Print » des clients.
Parmi les supports on trouve du catalogue, des fiches produits, des articles de presse ou magazines, etc.

J’utilise Module Editor pour intégrer chaque composant d’une maquette InDesign (images, pictos, logos, et tous types de champs textes). Le but est de lier les composants à chaque élément décrit dans la base de données de Simple Workspace.

Une fois que le module est créé, il est défini comme une mise en page spécifique (offre promotionnelle, prix barrés, format de mise en page A3, A4…) et peut être automatisé dans un projet. Par la suite, ce module pourra être repris, pour une affiche ou un article avec des contenus différents.

Il faut noter qu’un module = une offre, il y a donc beaucoup de possibilités sur tout un catalogue.

Ce qui est aussi intéressant c’est également de se « creuser la tête » avec les conditions, je m’explique… Par exemple dans le cas d’un produit vendu non remisé il faut créer le module spécifique qui ne fera pas apparaître de prix barré.

Les conditions de l’outil sont alors très efficaces lorsque le produit est remisé à la dernière minute.

En effet, à l’aide d’une synchronisation, un prix barré ou un pourcentage de remise apparaitra… bien entendu si cela a bien été pensé en amont.

C.B. : Quelles sont les qualités à avoir pour effectuer ton métier ?

H.D. : À mon avis, il faut toujours être volontaire, positif et ouvert d’esprit, c’est ce qui permet de découvrir de nouveaux horizons, de continuer à avancer, gagner en compétences.

Je pense qu’il faut savoir s’adapter à l’évolution de ce métier qui change constamment depuis l’arrivée du Web… désormais ces domaines vont de pair.

C.B. : Tu connais bien le publishing, n’est-ce pas ? Parle-nous un peu de tes précédentes expériences, quels postes as-tu occupés ?

H.D. : Pour éviter toute somnolence, je vais essayer d’abréger…

Effectivement, je viens du domaine du « Print » à l’origine, je dis bien à l’origine, car avec l’évolution du web et de l’essor du E-commerce le métier a un tant soit peu évolué.
J’ai débuté en 2000 en tant que maquettiste pour Daxon (VAD prêt à porter pour seniors) où j’ai eu la chance d’y travailler 16 ans. Nous partions d’une page blanche jusqu’à la remise imprimeur.

J’ai réalisé énormément de catalogues, fait de la reprise (picking d’offres existantes), de la création pour les nouvelles collections dans le domaine du textile (dessins pour les prémaquettes, modules, mises en page, suivis de shoots).

Par la suite, j’ai changé de service en rejoignant le Marketing, ce qui m’a permis de découvrir une autre facette du métier, que je ne connaissais pas à cette époque.

Durant cette période j’ai créé des newsletters, home pages, landing pages, etc. pour divers évènements commerciaux.

J’étais également référent sur la base de données Perigee, que beaucoup d’entreprises de VAD (Vente à Distance) utilisaient d’ailleurs.

Vers 2015 Daxon a décidé de changer de solution, en choisissant « Maps » et de l’utiliser avec Easycatalog.

En partenariat avec Vert Baudet et Cyrilus j’ai eu l’occasion de voir la solution mise en place juste quelques mois, avant mon départ fin 2016.

Par la suite j’ai suivi une longue formation de Webdesigner (1 200 heures) sur mon métier qui avait beaucoup évolué côté Web, j’ai revu les dernières versions des logiciels d’Adobe, j’ai passé les mois suivants sur les différents langages comme l’HTML, le CSS (le besoin en doliprane commençait à se faire sentir) pour finir par le coup de grâce pour le JavaScript et le PHP.

Puis cela s’est conclu par un passage de 3 mois chez Bernard où j’ai travaillé sur le HTML et le SEO (Search Engine Optimization) autrement dit l’optimisation du référencement.
Par la suite j’ai jonglé entre des agences et des annonceurs, comme dernièrement avec JPG pour travailler aussi bien sur du print comme sur du web.

C’est tout pour moi ! Désormais, vous connaissez mon parcours.

Combien vous dois-je pour la consultation ?

 

———————————————————————

 

Nous souhaitons beaucoup de réussites et de projets à Hugues, que vous rencontrerez très bientôt sur Microsoft Teams ou Google Meet.

Hugues nous a raconté son parcours dans le monde de la publication, vous avez aussi pu voir avec quelle rapidité il s’est familiarisé avec le portail Simple Workspace.

Comme dit plus tôt, cet entretien n’est pas terminé, Hugues nous a aussi fait part de ses impressions sur la solution.

Restez connecté·e·s à Chez J2S et à très bientôt pour la deuxième partie de l’interview d’Hugues.

En attendant, contactez-nous pour une démonstration de l’outil !

 

Caroline Balavoine,
Marketing & Sales & CSM

 

 

Découvrez la suite de cet entretien : Partie 2 – Rencontre au cœur de J2S : un nouvel intégrateur chez J2S !